La bibliothèque sera exceptionnellement fermée le LUNDI 14 AOÛT!

mardi 21 mars 2017

La terre qui les sépare - Hisham Matar




Ce livre a reçu le prix "France Inter littérature étrangère" cette année.
L’ouvrir à la première page, c’est devenir le compagnon de route du narrateur en quête de son père disparu. Mais ce père n’est pas un anonyme et sa disparition n’est pas anodine.
La famille du narrateur est libyenne et le patriarche, un homme résistant à la dictature de Kadhafi. Riche industriel, il met son argent et son pouvoir au service de la chute de la didacture. Mais, malgré toutes ses précautions, il est kidnappé au Caire, alors que sa famille et lui s’y sont réfugiés, puis arrêté et expédié dans la pire des prisons en Libye, dont le nom est connu de tous : Abou Salim.
Les premières années de son emprisonnement, le père parvient à faire passer à sa famille trois lettres, attestant qu’il est en vie malgré des conditions déplorables et la torture. Puis le silence définitif s’installe. Mais sans aucune explication, ni information officielle sur la mort de Jabella Matar. 
Ses fils se mettent alors en quête d’information sur ce qui lui est arrivé.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F242885.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfLorsque le livre commence, plus de vingt ans se sont écoulés depuis l’arrestation du père. Entre roman autobiographique et témoignage, le texte que nous offre Hisham Matar est une déclaration d’amour à son père, le récit d’un engagement politique, mais aussi une réflexion philosophique sur le mot « espoir ».

A lire absolument pour que les disparus libyens ne sombrent pas totalement dans l’oubli, pour comprendre ce que fut la dictature de Kadhafi ou simplement pour s’émouvoir de la relation père-fils. 


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR PARCOURIR QUELQUES PAGES!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire