mardi 17 juillet 2018

Dans le journal...


Vous aurez peut-être remarqué que "Les Amis de la bibliothèque" se sont retrouvés dans le journal L'Yonne Républicaine deux jours de suite...


https://www.lyonne.fr/saint-georges-sur-baulche/2018/07/11/les-amis-de-la-bibliotheque-rassembles-mercredi_12919808.html
(Cliquez sur l'image pour accéder à l'article - photo:DR)

L'on y évoquait les "Gourmandises" du 4 juillet dernier qui se sont déroulées à l'ombre des arbres, à l'arrière de la bibliothèque, où l'on a parlé d'albums à proposer aux plus jeunes pendant les vacances et de "lecture longue" pour les moins jeunes. Une large part de ces "Gourmandises" a été consacrée à Elena Ferrante et son Amie prodigieuse (les 4 volumes sont bien sûr à la bib!)


(Photo: DR)

Et puis l'Yonne républicaine est aussi revenue sur la sortie culturelle dans l'Aube, qui a permis aux participants de visiter dans des conditions privilégiées la maison familiale d'Auguste Renoir à Essoyes, ainsi que ses jardins et son atelier et de visiter le Musée du cristal à Bayel, en assistant à des démonstrations du travail du verre... et même de tester eux-mêmes le soufflage de verre, comme vous le montrera cette petite vidéo! :-)





Des rappels "coups de coeur"!




Durant l'été, vous trouverez aussi sur nos grilles (mais la durée de l'emprunt sera bien de 4 semaines, vous permettant de partir tranquillement en vacances avec!) des Coups de coeur qui remontent à quelques années en arrière, des ouvrages qui ne sont certes plus dans l'actualité mais qui n'en méritent pas moins l'intérêt, la relecture ou la découverte. N'oublions pas qu'une oeuvre n'est pas un produit périssable ;-)

Nous les avions aimés... vous les aimerez encore!

Les Suprêmes chantent le blues - Edward Kelsey Moore

Présentation de l'éditeur :

"Lorsqu’une romance naît sur le tard entre deux octogénaires – Forrest Payne, propriétaire du sulfureux Pink Slipper Gentlemen’s Club, et Beatrice Jordan, connue pour proférer des menaces de damnation éternelle en direction des clients sortant de ce lieu de perdition –, leur mariage attire en ville une véritable légende. El Walker, le grand guitariste de blues, a en effet accepté de venir jouer le morceau préféré du marié, son vieil acolyte, à Plainview, dans l’Indiana, précisément là où il avait juré quarante ans plus tôt – et à juste titre – de ne plus jamais remettre les pieds.
https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330103361_extrait.pdfMais El ne sera pas le seul natif de Plainview à voir se dres­ser devant lui les fantômes du passé. Attablé chez Earl comme tous les dimanches après la messe, l’inséparable trio des “Su­prêmes” est de retour avec son lot de défis à relever : Clarice, face à la chance (et la peur) de sa vie, celle d’embrasser une grande carrière de pianiste longtemps appelée de ses vœux ; Barbara Jean, aux prises avec la mort d’une mère dont la vie fut synonyme d’humiliation pour toutes deux ; et Odette, confrontée aux colères d’un mari qu’elle ne parvient plus à comprendre.
Après le triomphe de son premier roman, Edward Kelsey Moore revient avec une bouleversante histoire de pères et de fils, de péchés de jadis et d’acceptations à venir, qu’incarnent de nouveau, sous le signe d’une irrésistible drôlerie, des per­sonnages aussi puissants qu’attachants."


CLIQUEZ SUR LES COUVERTURES POUR LIRE UN EXTRAIT!


https://issuu.com/actes_sud/docs/les-supremes-extrait-actes-sud/10


Les Suprêmes sont aussi parmi nos nouveautés!





Sang famille - Michel Bussi

Présentation de l'éditeur:

"Mensonges ou secrets ?
Manipulation ou vérité ?
Sang famille 
Dans la veine des meilleurs suspenses de Michel Bussi.

https://fr.calameo.com/read/004245550d974e9814111« Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l'obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches.
Je vais mourir ici.
C'est une certitude.
Une seule question me hante, la dernière : jusqu'où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s'ils pouvaient en arracher les souvenirs qu'ils convoitent ?

Tout est allé si vite, à peine quatre jours.
Je n'étais alors qu'un adolescent parmi d'autres.
Un orphelin.
C'est du moins ce qu'on avait toujours voulu me faire croire... »"


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

Le gang des rêves - Luca Di Fulvio


Présentation de l'éditeur :

"New York ! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminata, une Italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses côtés, Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour ?"

mardi 10 juillet 2018

NAP: le kamishibaï (suite)


Quelques vidéos de la participation des élèves de l’école ‘’La Guillaumée’’, aux NAP organisées par la bibliothèque, dans le cadre de l’atelier ‘’Contes’’. Les enfants ont revêtu le rôle du narrateur et présenté, tout en maniant le «Butai» (Coffret d’histoires) à leur manière, des histoires de « kamishibai » (Théâtre en papier: voir ICI). Ce n’est pas facile, mais le défi est amplement relevé !!










Le lambeau - Philippe Lançon


            !!!   COUP  DE  COEUR   !!! 


Philippe Lançon était à la réunion de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Il a eu une partie de la mâchoire fracassée et des blessures aux bras et aux mains. Il a survécu.
Le témoignage qu'il publie sous le titre "Le Lambeau" tente de remettre de l'ordre dans ce surgissement de l'horreur.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F415384.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfPhilippe Lançon s'interroge d'abord sur d'éventuels signes prémonitoires dans les instants qui ont précédé l'attentat. Une citation de la Nuit des Rois copiée la veille après la représentation de la pièce: "Rien de ce qui est n'est". Une discussion, le matin même, sur le livre de Houellebecq "Soumission". 
Puis il consacre une soixantaine de pages aux quelques secondes où tout a dérapé. C'est parfois difficilement soutenable: les corps tombant autour de lui, le sang des autres, le sien, une cervelle éclatée, la peur qui le pétrifie, les jambes noires du tueur (image qui hantera ses cauchemars).
Enfin ce sont les mois d'hôpital: la Salpêtrière d'abord, les Invalides ensuite. 17 opérations. Une lente reconstruction physique. Avec pudeur, il se met à nu, dévoile ses souffrances, les réactions de son corps, les problèmes de greffes et de cicatrisation.
Il ne se présente ni en héros ni en victime. Il avoue ses doutes, ses angoisses, ses faiblesses, mais avec une élégante distance. Il reste attentif et reconnaissant à tous ceux, depuis sa chirurgienne jusqu'aux gardiens chargés de sa protection, qui l'assistent. Il en trace des portraits d'une grande humanité.
Lecteur de Proust, il analyse ce "temps suspendu" où, désormais, il ne peut plus être le même qu'avant l'attentat. Proust, Kafka, la littérature, Bach, les souvenirs d'enfance, la famille et les amis l'accompagnent dans sa reconstruction.
Jamais une parole de haine, de colère ou de vengeance contre ceux qui ont fait basculer son existence. 

Quelle leçon de courage admirable et remarquablement écrit!


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!


La fraîcheur de l'herbe - Alain Corbin



https://liseuse-hachette.fr/file/48358?fullscreen=1&editeur=Fayard#epubcfi(/6/2[html-cover-page]!/4/1:0)
Courir dans les hautes herbes des champs, marcher pieds nus dans le gazon, autant de petits plaisirs sensuels aussi simples que sources de jouissance.
Alain Corbin ne se limite pas à évoquer ces sensations immédiates et analyse  avec précision et finesse la nature et les causes des menus plaisirs que l'herbe nous procure. Certains remontent à des nostalgies d'enfance, à des réminiscences d'impressions enfouies; d'autres ont des sources plus sociales ou culturelles. Il étaye son propos de nombreux exemples et citations tirés de la littérature depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours.

C'est un ouvrage très documenté, agréable à lire où l'on retrouve, au fil des pages, des impressions personnelles.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!


La malédiction des colombes - Louise Erdrich




Chronique familiale où l'intrigue se distend autour des récits de plusieurs personnages.
Tout part du meurtre d'une famille, commis au Dakota du Nord au début du 20e siècle, pour lequel 4 Indiens innocents sont pendus.
Dans les années 60, les descendants des témoins et des victimes remontent le fil de l'histoire. Les différentes périodes racontées s'alternent, laissant entrevoir l'intrigue qui se dévoile lentement.
Ce roman choral révèle des personnages haut en couleur, attachants, graves, loufoques, fantaisistes...
Erelina, la petite fille de l'un des protagonistes, Moshum, découvre petit à petit, en écoutant les histoires de son grand père, l'impact de la culture (amérindienne) de ses ancêtres sur sa propre vie.
Tous évoquent une culture massacrée.

Roman très dense et riche, malgré un enchaînement de situations complexes.


_____________

Du même auteur, nous avons également à la bib:

Dans le silence du vent (coup de coeur!)
LaRose


mardi 3 juillet 2018

My absolute darling - Gabriel Tallent




Premier roman d’un auteur trentenaire qui a mis huit ans pour l’écrire.

L’histoire : Sur la côte nord de la Californie, un père, Martin Alveston, et sa fille, Julia surnommée « Turtle » (tortue) ou « Croquette » par son père, vivent dans une maison en pleine nature. Martin est cultivé et charismatique : il élève seul et à la dure sa fille qu’il considère comme son « amour absolu ». Julia, 14 ans, a pour uniques compagnons ses armes. A la suite d’une rencontre inattendue, elle s’interroge sur cette relation singulière qui la lie à son père. Parviendra-t-elle à s’en libérer ?

C’est un roman violent, bouleversant et captivant qui analyse cette relation effectivement particulière, à la fois pleine d’amour et de haine. La présence constante des armes utilisées par Julia crée une ambiance angoissante. La nature est décrite de façon très détaillée, savante et poétique. Le style de l’auteur change souvent et en fonction des situations. D’ailleurs, les dialogues surprennent surtout au début du roman par l’utilisation d’un langage très familier, plutôt grossier et limité. Et pourtant, les réflexions des deux principaux personnages s’insinuent insidieusement dans notre esprit, nous dérangent et nous poussent à réfléchir ; on est emporté par le combat entre le père et la fille.

Très bon roman.


Journal d'Irlande - Benoîte Groult



Pendant 23 ans, Benoîte Groult et son mari, Paul Guimard, vont en Irlande au mois d'août. Ils ont fait construire une maison au bord de la mer. Ils viennent principalement pour aller à la pêche.
Et tous les jours, l'auteure "tient" son journal.
https://liseuse-hachette.fr/file/49699?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[html-cover-page]!/4/1:0)Elle décrit le temps changeant, la nature froide, les sorties en mer, les kilos de poissons et de crustacés qu'ils rapportent chaque jour et qu'ils cuisinent.
On y croise aussi toute une galerie de personnages, amis, voisins, filles et petites-filles... et son amant américain, Kurt, qu'elle attend impatiemment chaque année.
 Ce journal est aussi la touchante chronique (relevée de beaucoup d'humour) du vieillissement, des limites que le temps impose au corps, pour elle-même, ainsi que pour les deux hommes proches d'elle.
Benoîte a 57 ans quand elle commence ce journal et 83 ans quand il s'achève.
Dans ces "carnets d'amour et de pêche" ressort une formidable leçon d'énergie.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

De Benoîte Groult, nous vous suggérons également:

La Dérobade
Reconstruction
Ainsi soit-elle
La Touche étoile
Mon évasion


Dos au mur - Nicolas Rey




Ce récit est écrit à la première personne du singulier, mais il serait beaucoup trop facile de le prendre pour une simple autobiographie. Dès la quatrième de couverture, il semblerait que ce livre soit destiné à être une immense lettre d’excuse d’un auteur à son public pour cause de plagiat. Mais ce serait nier un peu vite les contours de la fiction. 
Si Dos au mur traite bien de la question des difficultés d’écriture et de la question du plagiat, il serait maladroit de faire un raccourci trop rapide entre le « JE » de cette narration et l’auteur, Nicolas Rey. Ce livre est surtout une histoire d’amour entre un écrivain et l’écriture, entre un auteur et son éditeur, entre un père et son fils, entre un homme et une femme.

Ce petit roman se lit et s’engloutit facilement grâce à des chapitres très courts qui participent au rythme rapide de la lecture. 
A lire avec plaisir en oubliant le personnage public qu’est son auteur, sa voix et ses frasques


_____________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Un Léger passage à vide


mardi 26 juin 2018

NAP: Le kamishibaï


Lors des séances de l'atelier consacré au conte en mai et juin organisé par la bibliothèque pour les NAP (Nouvelles Activités Périscolaires), c'est cette fois le kamishibaï qui a été proposé par Ahmed aux enfants de l'école de La Guillaumée.


(Cliquez dans le cercle pour une vision pleine page!)



Nous vous proposons ce petit album à feuilleter pour mieux comprendre ce dont il s'agit et découvrir quelques moments partagés. 


Frissons...





Des nouveautés pour frissonner sous la chaleur de l'été!



Bitna, sous le ciel de Séoul - JMG Le Clézio




L’histoire nous permet de découvrir Séoul grâce au personnage principal, Bitna qui vient de la campagne et qui déambule par tous les moyens de transport dans la métropole sud-coréenne. Elle est étudiante et pour gagner de quoi se loger et manger, elle répond à l’annonce de Salomé qui est victime d’une maladie dégénérative incurable, en fauteuil roulant et condamnée à rester dans son appartement. Salomé souhaite qu’on lui raconte des histoires réelles ou non. Bitna est douée pour remplir cette mission ; elle invente des contes à partir des faits sordides décrits dans les journaux et aussi du « pansori », chant traditionnel déclamé depuis des siècles. 
Une amitié naît entre les deux héroïnes, même si elles se sont promis de ne pas parler d’elles. Bitna est consciente du pouvoir qu’elle exerce sur Salomé. L’auteur nous montre que les histoires, les mots permettent à Salomé d’oublier ses souffrances et sa tristesse d’être seule et lui redonnent de l’espoir. Elles nous racontent aussi les difficultés humaines de la population suite à la séparation de la Corée en deux pays depuis les années 50.

Roman composé d’histoires envoutantes ou de contes mièvres ? A vous de juger en vous laissant emporter par le style poétique du prix Nobel 2008!


Entretien :


________________

Plus d'une vingtaine d'ouvrages de Jean-Marie Le Clézio vous attendent à la bib! Parmi les plus récents:

Alma
Histoire du pied et autres fantaisies
Tempête


Soeurs - Bernard Minier



L’histoire se déroule sur deux périodes : En mai 1993, en bordure de Garonne, deux sœurs Alice et Ambre sont retrouvées mortes, attachées à deux troncs d’arbres et vêtues de robes de communiantes. Elles étaient fans de l’écrivain Erik Lang qui a publié un roman best-seller, « Communiante ». La PJ de Toulouse mène l’enquête avec un débutant, Martin Servaz qui ressemble plus à un étudiant qu’à un policier. Puis, février 2018, une femme est retrouvée morte en tenue de communiante, chez elle, par son mari qui n’est autre que l’écrivain Erik Lang. L’enquête est confiée de nouveau à Servaz... 

https://fr.calameo.com/read/002811131f94e4ce643ceCe livre se lit facilement malgré quelques allers-retours dans le passé de Servaz et des allusions aux enquêtes précédentes. Il nous permet de constater l’évolution de l’attitude de la police durant les interrogatoires et celle de Martin Servaz, jeune flic idéaliste à présent fatigué et usé. L’auteur, Bernard Minier se livre à une véritable critique des « fans » d’écrivains et à leur intrusion dans la vie des auteurs qu’ils prennent pour des amis personnels. C’est un thriller, au départ à l’intrigue simple sans grande analyse psychologique qui se conclue par des explications incroyables et peu réalistes, mais aussi des rebondissements dignes d’un vrai polar !

Roman policier pour l'été!


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!
_______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Glacé (primé au Festival Polar de Cognac)
Le Cercle
N'éteins pas la lumière
Nuit

mardi 19 juin 2018

Albums... Albums... Albums...




De nouveaux 
ALBUMS
sont arrivés!!!



ROMANS pour la JEUNESSE


Des nouveautés aussi dans nos rayons pour nos lecteurs ados...



Pensons aux vacances! :-)


Le baiser et la morsure - Yasmina Khadra


Présentation de l'éditeur :

"Yasmina Khadra avait déjà évoqué dans des livres son passé, notamment en 2001 dans L'Ecrivain ou l'année suivante dans L'imposture des mots (Julliard), mais ici pour la première fois il accepte de raconter les détails de ses origines, de son engagement dans l'armée et ce qu'il a vécu et vu des horreurs de cette guerre contre le terrorisme en Algérie.

Il se confie à Catherine Lalanne en 6 longs chapitres passionnants :
1. les origines de sa famille ; 2. son engagement dans l'armée et sa vocation d'écrivain ; 3. La compagnie des femmes ; 4. sa vision de l'islam ; 5. son appartenance double aux deux rives de la Méditerranée et 7. une lettre émouvante adressée aux enfants algériens et français.

Jamais Yasmina Khadra n'avait parlé et écrit aussi librement sur son rapport au féminin, à l'islam, ni n'avait directement évoqué la situation de la jeunesse algérienne et française."


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

A quoi rêvent les loups
Ce que le jour doit à la nuit
Cousine K
Dieu n'habite pas La Havane
L'Attentat
L'Ecrivain
L'Equation africaine
L'Olympe des Infortunes
La Dernière nuit du Raïs
La Rose de Blida
Les Agneaux du Seigneur
Les Anges meurent de nos blessures
Les Hirondelles de Kaboul
Les Sirènes de Bagdad
Qu'attendent les singes


D'abord, ils ont effacé notre nom - Habiburahman




Habiburahman, un enfant Rohingyas, comme tant d'autres, se trouve apatride dans son propre pays, à l'âge de trois ans, puisqu'en 1982 la junte militaire, issue de l'ethnie majoritaire bamar de religion bouddhiste, décide de priver du droit à la nationalité toutes les minorités musulmanes du pays et plus particulièrement les musulmans de la région de l'Arakan. 
"D'abord, ils ont effacé notre nom" coécrit avec Sophie Ansel, journaliste de profession, est un témoignage poignant de cet enfant qui ne comprend pas la raison de l'acharnement accru que subissent les siens, humiliations, extorsion, arrestations arbitraires, expropriations et extermination ethnique. Elève brillant, l'auteur va se heurter à la difficulté de poursuivre ses études sous son aspect kalar, ethnie persécutée: "Je suis devenu le "Bengali", l'étranger de mes voisins, un de ceux qui se produisent aussi vite que des lapins et menacent d'envahir le pays. on nous appelle les "kalars", terme péjoratif pour les ethnies à la peau foncée". Il se voit contraint de changer d'identité "Nyi Nyi" et de verser des pots de vin pour être admis à l'université de Sittwé. Poussé par son professeur, il va militer pour la LND, parti de l'opposition de Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix, comme chargé d'étude des Royingyas dans un espoir d'une Birmanie juste, diverse et unie. 
Dénoncé, il finit par fuir son pays natal et erre entre la Thaïlande et la Malaisie, dans des conditions terribles et implacables d'esclavage et de servitude. Après des années de galère, il réussit à rejoindre l'Australie, où il sera interné dans un centre de rétention. Il lui a fallu une grève de la faim pour dénoncer les conditions de détention de ces "Débris humains échoués sur les côtes, nous sommes  encore loin de retrouver notre dignité, et dans cette cage, nous perdons foi en la justice"....
Une fois libéré, il fait en sorte de porter devant les instances internationales la voix de son peuple qui fait face à un processus de purification ethnique et d'un déferlement de haine de la part des autorités birmanes envers les Rohingyas, qui sont contraints de se réfugier par masse au Bangladesh. 

Un témoignage très fort, à la fois cruel et émouvant, qui tire au clair le génocide actuel perpétré  envers la minorité Rohingyas permettant de faire la lumière sur la souffrance d'un peuple et sur son combat pour la survie...


Massif central - Christian Oster



Le récit débute à Paris. Maud a quitté Carl pour vivre avec Paul. L’entrée dans l’intrigue commence donc classiquement. Très vite, le lecteur comprend que Paul a quitté Maud. Plusieurs raisons l’y ont conduit, mais l’une d’entre elles est l’ombre grandissante de Carl sur leur couple.
Redevenu célibataire, Paul décide de s’éloigner de Paris à l’occasion d’un enterrement d’ami vers Limoges. L’atmosphère devient alors de plus en plus sombre. Au fil des pages, tantôt l’étau se resserre, tantôt il se desserre. Cette montée par palier de l’angoisse conduit rapidement le lecteur vers le dernier chapitre.

On peut regretter éventuellement de deviner trop rapidement le dénouement, ainsi que la construction un peu simpliste d’un autre personnage féminin (Hermione). Mais cela reste un petit roman à la lecture plaisante. La balade dans le Massif Central est ensoleillée.


______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Dans la cathédrale
L'Imprévu
Mon grand appartement
Une Femme de ménage


mardi 12 juin 2018

Nos deuxièmes GOURMANDISES: le 4 juillet!

Les Amis de la bibliothèque vous invitent à leurs deuxièmes Gourmandises!
Retenez bien la date!



Réservation obligatoire, dans la limite des places disponibles (cliquez sur l'image pour plus d'informations).

BD... BD... BD...



De nouvelles BD pour les jeunes...
de nouvelles séries pour les toujours jeunes, mais un peu moins! ;-)


(Cliquez sur l'image pour l'agrandir!)



La vie secrète des animaux - Peter Wohlleben


Présentation de l'éditeur :

"Les animaux ressentent-ils de l’injustice, de la compassion, du regret ou de la honte ? Peuvent-ils compter ou faire des projets ? Que signifie pour eux être apprivoisés ou domestiqués ? Que sait-on de leur sommeil, de la manière dont ils vieillissent ou de leur façon d’apprendre ?
Pour répondre à ces questions troublantes, le forestier Peter Wohlleben s’appuie sur son incroyable sens de l’observation et sur les dernières découvertes scientifiques.
Avec le même talent de pédagogue que dans La Vie secrète des arbres, il nous ouvre les portes d’un monde caché, celui de la vie intérieure des animaux, de leurs émotions et de leur ressenti : les coqs mentent, les biches connaissent le deuil, un hérisson peut être tourmenté par ses cauchemars, des cochons répondent à leur nom…
Ce récit buissonnier, nourri d’anecdotes étonnantes et de références savantes, est un appel vibrant au respect du monde animé qui nous entoure."


________________

Du même auteur, nous vous proposons également:

La Vie secrète des arbres


Marcher à Kerguelen - François Garde


Présentation de l'éditeur :

"Pendant vingt-cinq jours, dans la pluie, le vent et le froid, en l’absence de tout sentier, François Garde et ses compagnons ont réalisé la traversée intégrale de Kerguelen à pied en autonomie totale. Une aventure unique, tant sont rares les expéditions menées sur cette île déserte du sud de l’océan Indien aux confins des quarantièmes rugissants, une des plus inaccessibles du globe.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F376384.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfCette marche au milieu de paysages sublimes et inviolés, à laquelle l’auteur avait longtemps rêvé, l’a confronté quotidiennement à ses propres limites. Mais le poids du sac, les difficultés du terrain et du climat, les contraintes de l’itinérance, l’impossibilité de faire demi-tour n’empêchent pas l'esprit de vagabonder. Au fil des étapes, dans les traversées de rivières, au long des plages de sable noir, lors des bivouacs ou au passage des cols, le pas du marcheur entre en résonance avec le silence et le mystère de cette île et interroge le sens même de cette aventure."

CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

____________

Du même auteur, nous vous suggérons également:

Ce qu'il advint du sauvage blanc (Prix Goncourt du premier roman)

Une fille comme elle - Marc Levy



https://fr.calameo.com/read/000913544dab387152ff3?authid=Ke1Kvgl4t1JiNew York, sur la 5e Avenue, un petit immeuble qui a gardé un vieil ascenseur et surtout son liftier Deepok. Son neveu Sanji, Indien, vient retrouver Sam, un ami, pour affaires. Il loge chez son oncle Deepok et sa tante Lali. Il va vivre dans cet immeuble chic où les voisins se connaissent. Le liftier est le trait d'union de ses habitants.
Une idylle va se nouer entre Sanji et une habitante, Chloé.
Mais personne ne connait les raisons pour lesquelles Sanji est venu à New York.

C'est une comédie romantique pleine d'humanité, pétillante, qui se lit vite.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

Plus d'une quinzaine d'ouvrages de Marc Levy sont à la bib... à vous de choisir!


Qui a tué mon père - Edouard Louis




Edouard Louis rend visite à son père qu'il n'a pas vu depuis longtemps. Il le trouve affaibli, diminué, souffrant d'une forme grave de diabète.
Il évoque la vie de cet homme auquel, selon lui, on a volé ses rêves et sa vie. Il le fait avec une certaine empathie et semble avoir évolué depuis son premier roman "En finir avec Eddy Bellegueule" où les relations avec sa famille étaient marquées par la révolte, voire la haine. Aucune vraie communication cependant avec le père, empêtré dans des clichés bien établis de virilité et de comportements dits masculins.
Deux mondes...
http://www.seuil.com/ouvrage/qui-a-tue-mon-pere-edouard-louis/9782021399431?reader=1#page/1/mode/2upSeul le fils s'exprime. Ses études le lui ont permis. Son père n'a pas eu cette chance. C'est la meilleure partie de ce très court roman.
Edouard Louis entreprend ensuite d'énumérer les différents présidents qui se sont succédé et qui, par leur politique, ont progressivement tué son père en lui volant sa vie.
J'ai trouvé cette attaque en règle trop systématique et cette accusation trop facile.

L'auteur n'a pas mis de point d'interrogation après le titre. Ce n'est pas une question, mais une affirmation, une certitude. La politique menée par les différents présidents est-elle entièrement responsable du sort des démunis? Cela me semble plus complexe.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

En finir avec Eddy Bellegueule
Histoire de la violence  (coup de coeur!)


mardi 5 juin 2018

Manga...





Les quatre volumes de GOLDORAK, 
version manga, 
sont à la bib!




Mille petits riens - Jodi Picoult




Ce second ouvrage de Jodi Picoult entraine son lecteur dans la même dynamique que le précédent (La Tristesse des éléphants). 
Pour ce nouvel opus autour de la descendance et de la question de la transmission, l’auteur entrecroise quatre portraits de femmes. La première est Ruth, et la véritable héroïne de l’histoire. Cette femme noire américaine d’une quarantaine d’année s’est battue toute sa vie pour faire oublier sa couleur de peau dans une société américaine raciste. Elle a ainsi fait le pari que son fils, Jefferson, brillant lycéen serait davantage reconnu pour ses qualités intellectuelles s’il grandissait dans un quartier conforme aux aspirations des blancs. Ce parti pris est l’opposé de celui de sa sœur Rachel, qui lutte contre toutes les formes de discrimination qu’elle subit.
La troisième femme est Brittany, jeune femme appartenant au suprématiste et sur le point d’accoucher. C’est à la maternité que va se nouer l’intrigue, puisqu’elle y rencontrera Ruth dont le métier est sage-femme.
https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330096656_extrait.pdfDe cette rencontre, va surgir l’apparition du quatrième portrait : Kennedy, une blanche qui se revendique non-raciste. Mais la rencontre avec Ruth va la conduire à se poser moult questions sur son positionnement et l’obliger à s’affermir dans ses convictions. 

Ce roman, assez conséquent, se lit avec facilité et a pour origine un fait divers. Les quatre femmes tendent à tour de rôle un miroir assez impitoyable d’une société américaine encore très ségrégationniste. La dynamique de l’intrigue emporte facilement le lecteur à travers les 500 pages. Si l’issue est assez attendue, l’on s’attache à ces femmes et on les suit dans leurs errements avec beaucoup d’intérêt.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

La Tristesse des éléphants


La vie parfaite - Silvia Avallone




L’histoire se déroule actuellement et en Italie, à Bologne, dans le quartier populaire de Labriola, avec ses grandes barres HLM (« I Lombrichi », les vers de terre). Le titre ironique évoque « la vie parfaite » dont les habitants rêvent. Deux histoires en fait analysent le thème de la maternité désirée ou non et nous amènent à nous interroger sur les raisons qui nous poussent à avoir des enfants.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F412549.js&oid=193&c=&m=&l=&r=&f=pdfC’est d’abord l’histoire d’Adèle, 17 ans, qui est enceinte. Manuel, le père, est en prison et Adèle ne veut pas reproduire le schéma de vie de sa mère qui doit habiter dans la cité… C’est aussi l’histoire d’un couple, Dora et Fabio, habitant le centre de Bologne qui tente désespérément d’avoir un enfant depuis cinq ans… 
C’est un roman choral très réaliste : les deux héroïnes à forte personnalité, Adèle et Dora, sont entourées par de nombreux personnages : pères maltraitants ou toxiques, mères seules et souvent dépassées mais aussi enfants sauvés parfois par les études, la littérature… ou tentés par la vente de stupéfiants… Zéno, le voisin d’Adèle est un bel exemple de personnage. 
L’auteur sait décrire leurs fortes émotions et le combat qu’ils doivent mener pour lutter contre les difficultés de la vie. Malgré quelques longueurs, ce roman émouvant mais pas triste, décrit la misère affective de la société avec psychologie et humanité.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!


La femme à la fenêtre - A. J. Finn




Dans une ambiance très hitchcockienne, le lecteur regarde lui aussi à travers la fenêtre de la maison d’Anna. 
http://fr.calameo.com/read/0042455502554d1f51c2dCette jeune femme bien que dotée d’un enfant et d’un mari, vit seule dans sa maison et souffre d’agoraphobie aigüe. Ce malaise psychologique la cantonne donc chez elle. L’héroïne ne sort que par des sites sur internet ou par son appareil photo en observant chez les voisins. Les pages défilent et la quantité de personnages s’accroit.
Persuadée un soir, d’avoir été témoin d’un meurtre, elle va mener l’enquête, pas tant pour trouver le coupable que pour prouver aux autres que son esprit est demeuré sensé, malgré les médicaments et l’alcool.

C’est un premier thriller qui reprend habilement les canons du genre. Le lecteur est tenu en haleine, et même lorsqu’on pense avoir résolu l’énigme, la curiosité l’emporte pour comprendre comment l’auteur va mener l’intrigue à son terme. 
Une lecture sympathique pour débuter l’été : à engloutir sans se poser de question.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!