Fermeture exceptionnelle de la Bibliothèque Municipale les LUNDIS 24 et 31 DECEMBRE.

mardi 27 mars 2018

LaRose - Louise Erdrich

Présentation de l'éditeur :

"Dakota du Nord, 1999. Un vent glacial souffle sur la plaine et le ciel, d’un gris acier, recouvre les champs nus d’un linceul. Ici, des coutumes immémoriales marquent le passage des saisons, et c’est la chasse au cerf qui annonce l’entrée dans l’automne. Landreaux Iron, un Indien Ojibwé, est impatient d’honorer la tradition. Sûr de son coup, il vise et tire. Et tandis que l’animal continue de courir sous ses yeux, un enfant s’effondre. Dusty, le fils de son ami et voisin Peter Ravich, avait cinq ans.
http://fr.calameo.com/read/0019186725de550b55a21?volume=0&wmode=transparent&page=2Ainsi débute le nouveau roman de Louise Erdrich, couronné par le National Book Critics Circle Award, qui vient clore de façon magistrale le cycle initié avec La Malédiction des colombes et Dans le silence du vent. L’auteur continue d’y explorer le poids du passé, de l’héritage culturel, et la notion de justice. Car pour réparer son geste, Landreaux choisira d’observer une ancienne coutume en vertu de laquelle il doit donner LaRose, son plus jeune fils, aux parents en deuil. Une terrible décision dont Louise Erdrich, mêlant passé et présent, imagine avec brio les multiples conséquences."


Notre avis :

Beau roman, beaucoup d'humanité, beaucoup de liens avec la nature.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Dans le silence du vent  (coup de coeur!)


L'homme qui s'envola - Antoine Bello




L’histoire : Elle débute sur la belle réussite au Nouveau Mexique de Walker, 43 ans, Pdg d’une entreprise de transport de courrier en plein développement grâce à son talent reconnu. Il est marié à la belle et intelligente Sarah qui lui a donné trois beaux enfants… Bref, on pourrait penser qu’il a tout pour être heureux ! En fait, non ! il lui manque l’essentiel, c’est-à-dire… Comment va-t-il remédier à cette situation ? Réussira-t-il de nouveau ????

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F271291.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfLes trois premiers chapitres sont pénibles à lire à cause du ton et du style de la longue description tellement idyllique de la vie de Walker. En fait, l’auteur la raconte avec un certain humour critique pour nous amener à comprendre le désarroi de son personnage principal. Après une cinquantaine de pages, il change de style d’écriture, de construction aussi puisque chaque personnage pourra s’exprimer, en particulier son épouse Sarah et un nouveau personnage, Nick Sherpherd, détective réputé, spécialisé dans les disparitions. Le livre devient alors un roman d’aventures mené comme un thriller psychologique avec de nombreux rebondissements. La question existentielle, très actuelle, posée en début de roman, à savoir, « pour qui et pourquoi vit-on ? » n’obtient toutefois pas de réponse : Walker ne dévoile pas vraiment ses projets d’avenir ! 

La lecture de ce roman est agréable et facile.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet
Les Eclaireurs
Les Falsificateurs
Les Producteurs
Mateo


Les furies - Lauren Groff



L’histoire est racontée en deux parties très différentes : la première partie intitulée « Fortune » raconte l’enfance de Lancelot surnommé Lotto, puis son mariage à 22 ans avec Mathilde, même âge, avec le regard et les pensées de Lotto. La deuxième partie « Furies » concerne la jeunesse, la vie de couple de Mathilde et son avenir mais avec ses yeux à elle et son passé lourd de secrets. En fait, certaines scènes évoquées par Lotto sont revues et interprétées, analysées par Mathilde et le roman devient (enfin) passionnant !
Certes, la vie de Lotto est intéressante : il veut devenir acteur à New York mais se révèle finalement un « dramaturge » très réputé et à succès. L’auteur en profite pour nous dévoiler le milieu du théâtre contemporain, quelques extraits de pièces de théâtre… et les difficultés de création et de mise en scène d’une œuvre. L’auteur dépeint le milieu familial de ce couple pendant 23 ans et étudie la complexité de leurs relations. De même pour les relations amicales. Les descriptions sont parfois inattendues voire poétiques. Le rythme est lent dans la première partie du fait de répétitions de scènes de fêtes et de sexes et de quelques conversations amicales peu claires. On peut même s’ennuyer quand Lotto décrit avec tellement d’amour « sa Mathilde ». Patience, lecteur ! La deuxième partie pleine de rebondissements fera découvrir la vraie personnalité de Mathilde.

Ce livre sur l’amour, l’enfance et le théâtre a été choisi comme meilleur roman de 2015 par Barack Obama. Il a reçu le grand prix de l’héroïne Madame Figaro Roman étranger 2017.



mardi 20 mars 2018

Le rêve de ma mère - Anny Duperey

Présentation de l'éditeur :

"« … J’attrape la corde lisse, je lâche le trapèze. Je ne sais pas que c’est la dernière fois que je risque ma vie, là-haut, à quinze mètres de hauteur, sans sécurité. J’enroule ma jambe autour de la corde, je commence à glisser…
Dans quelques semaines, je rencontrerai un homme.
Je glisse le long de la corde, un extatique sourire aux lèvres…
http://www.seuil.com/ouvrage/le-reve-de-ma-mere-anny-duperey/9782021371505?reader=1#page/1/mode/2upNous vivrons, travaillerons ensemble, il me convaincra de faire des enfants.
Je glisse encore le long de la corde, je touche le sol, je salue…
La somnambule a atterri.
Il était grand temps que je descende sur terre. »
Anny Duperey

Dans son livre Le Voile noir, Anny Duperey raconte qu’elle avait presque 9 ans lorsqu’elle trouva ses parents morts, tous deux asphyxiés dans leur salle de bains. Quels avaient été les rêves de sa jeune mère, presque inconnue et si tôt disparue ? Comment nos morts vivent-ils en nous ? La puissance de leurs rêves inaccomplis peut-elle nous influencer obscurément, et mener notre vie sans même que l’on s’en rende compte ?"


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

______________

D'Anny Duperey vous trouverez également à la bib:

Allons voir plus loin, veux-tu ?
De la vie dans son art, de l'art dans sa vie
Je vous écris
Le Voile noir
Les Chats de hasard
Une Soirée

Les spectateurs - Nathalie Azoulai

Présentation de l'éditeur :

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F344728.js&oid=16&c=&m=&l=fr&r=http://www.pol-editeur.com&f=pdf"Dans le salon d’un petit appartement, un enfant de 13 ans, sa petite sœur et ses parents regardent la télévision. Le général de Gaulle, président de la République, y donne une conférence de presse qui les sidère. Celle du 27 novembre 1967. L’enfant comprend en direct qu’on peut avoir à quitter son pays natal, comme ses parents chassés de chez eux quelques années plus tôt. Bouleversé, il veut savoir comment ça s’est passé et questionne ce premier exil. Il leur demande quand et comment on décide de partir, ce qu’on emporte dans ses valises, ce qu’on laisse derrière soi mais, à toutes ses questions, personne ne répond vraiment, comme si on lui cachait quelque chose. Le soir même de la conférence, sa mère se confie à sa voisine Maria, une couturière qui lui confectionne toutes ses robes d’après celles que portaient les stars hollywoodiennes des années 40. Rita Hayworth, Lana Turner, Gene Tierney, des figures qui accompagnent sa vie et qu’elle invoque à tout bout de champ. De l’autre côté du mur, l’enfant reconstitue les menaces, le départ, les adieux, et parvient à recoudre les différents pans d’une histoire qui entrelace l’amour et le secret, l’exil et le cinéma, l’Orient et l’Occident..."


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

________________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Titus n'aimait pas Bérénice (Prix Médicis)


Je voulais leur dire mon amour - Jean-Noël Pancrazi



Jean-Noël Pancrazi est né à Sétif. Quand il doit quitter l'Algérie en 1962, il a 13 ans.
Pendant 52 ans, il se jure de n'y jamais revenir. Trop de souvenirs sont restés là-bas, en particulier un traumatisme qui le hante et qui est le sujet du très beau roman La Montagne.
Pourtant, quand en 2015 il est invité à participer comme juré au festival de cinéma à Annaba, il accepte et projette de revoir la région où il a passé son enfance. Le festival se déroule agréablement, l'auteur noue des contacts, se sent redevenu "l'enfant du pays", retrouve ses souvenirs de gamin passionné de cinéma et organise son départ pour Batna.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F344302.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfMais au moment de partir, il est brusquement expulsé d'Algérie et sommé de reprendre immédiatement l'avion pour la France. Le retour est d'autant plus douloureux que c'est d'Annaba que l'auteur avait dû prendre le bateau pour la France en 1962.

Retour manqué, élan d'amour brisé, c'est un beau roman de mémoire et de nostalgie où le passé et le présent se surimpressionnent constamment dans une prose lyrique et sensible rythmée par de superbes phrases amples et musicales.
Une recherche inaboutie du temps perdu.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR QUELQUES PAGES!

_________________

Du même auteur, nous vous proposons également:

La Montagne : Récit
Les Dollars des sables
Les Quartiers d'hiver
Madame Arnoul
Renée Camps
Tout est passé si vite


L'oubli - Philippe Forest




C'est à un étrange jeu de mémoire et de miroir que nous convie Philippe Forest qui, depuis la mort de sa petite fille, demeure hanté par des images de deuil.
Le narrateur et l"auteur ne sont-ils qu'une seule personne ou deux personnes distinctes?
Quoi qu'il en soit l'histoire commence quand, un matin, un homme (qui parle à la première personne) se réveille avec la certitude d'avoir perdu un mot, mais il ne sait pas lequel, d'où la complexité de sa recherche...
Il consulte dictionnaires et traités médicaux (est-ce le début d'une maladie?) parcourt "le palais de sa mémoire", revit ses rêves, interroge la nature... en vain.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F332089.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfDans cette quête obsessionnelle, devenue vitale pour lui, s'invitent une femme qui apparaît sortie de l'océan (l'auteur habite une île sans nom) et un mystérieux tableau monochrome blanc, peut-être pas aussi blanc qu'on pourrait le croire.
Retrouvera-t-il le mot perdu? Le lecteur le saura peut-être à moins que l'énigme demeure. Peu importe d'ailleurs puisque le narrateur a la conviction paradoxale que l'oubli est sans doute la façon la plus sûre de conserver, intact et sans déformation, le souvenir.

C'est un roman profond et déroutant, difficile et fascinant, écrit dans une très belle langue classique, pure et maîtrisée.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR UN EXTRAIT!

____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Crue
Le Nouvel amour
Le Siècle des nuages
Sarinagara


mardi 13 mars 2018

Grand MERCI à Malika Halbaoui!


C'était hier soir à la bib!



 
Un grand merci à Malika Halbaoui pour nous avoir transportés au pays des mille et une nuits!
 


Pas besoin de tapis magique, mais d'un art magique et maîtrisé de conteuse! le sien!



Encore une fois, MERCI Malika!



Du côté des enfants...


Des nouveautés du côté des enfants aussi...



Venez choisir!



Juste après la vague - Sandrine Collette


Présentation de l'éditeur :

"Une petite barque, seule sur l’océan en furie.
Trois enfants isolés sur une île mangée par les flots.
Un combat inouï pour la survie d’une famille.

Il y a six jours, un volcan s’est effondré dans l’océan, soulevant une vague titanesque, et le monde a disparu autour de Louie, de ses parents et de ses huit frères et sœurs. Leur maison, perchée sur un sommet, a tenu bon. Alentour, à perte de vue, il n’y a plus qu’une étendue d’eau argentée. Une eau secouée de tempêtes violentes, comme des soubresauts de rage. Depuis six jours, ils espèrent voir arriver des secours, car la nourriture se raréfie. Seuls des débris et des corps gonflés approchent de leur île.
Et l’eau recommence à monter. Les parents comprennent qu’il faut partir vers les hautes terres, là où ils trouveront de l’aide. Mais sur leur barque, il n’y a pas de place pour tous. Il va falloir choisir entre les enfants.

Une histoire terrifiante qui évoque les choix impossibles, ceux qui déchirent à jamais. Et aussi un roman bouleversant qui raconte la résilience, l’amour, et tous ces liens invisibles mais si forts qui soudent une famille."


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Des noeuds d'acier
Il reste la poussière
Les larmes noires sur la terre
Six fourmis blanches
Un Vent de cendres

Seuls les poissons morts suivent le courant - Alice Gautreau




C’est un livre de témoignage plein de l’énergie d’une jeune femme de 28 ans. Il est composé en deux parties. La première relate l’expérience d’Alice Gautreau sur le bateau Aquarius. Il s’agit de l’embarcation de Médecins Sans Frontière, dans les eaux Méditerranéenne qui repêche les naufragés qui ont tenté la traversée depuis la Libye sur de fragiles canots.
La deuxième partie montre comment une jeune fille qui a grandi dans les montagnes pyrénéennes se retrouve sage-femme sur l’Aquarius. Elle raconte son parcours et son engagement. Surtout, elle montre comment un micro-évènement en amène un autre.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F371881.js&oid=48&c=&m=&l=&r=&f=pdfSon texte co-écrit avec Margaux Duquesne est d’une grande pudeur. Elle témoigne, vraiment, c’est-à-dire qu’elle rapporte des faits et n’impose pas ses propres sentiments à son lecteur. Ce livre est à lire absolument. L’écriture est facile, et donc la lecture rapide. En revanche, les histoires des femmes et des hommes rencontrés au fil des pages demeurent dans la mémoire et contribuent à prêter une oreille attentive aux malheurs des humains soumis à des logiques de guerre qui les dépassent.
A lire donc, puis à offrir car une partie de la vente est reversée à MSF. Il ne faut pas omettre la préface, écrite par Guillaume Meurice. Il ouvre le livre à sa façon : avec beaucoup de tendresse pour ceux qui tentent de changer le monde et une ironie mordante pour les dirigeants de ce monde.

Le titre est à comprendre comme un livre de l’espoir. Parce que les êtres humains ne sont pas des poissons, Alice rend hommage à tous les combats individuels pour la survie et à l’énergie généreuse de ceux qui survivent au pire.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE UN EXTRAIT!


Une femme que j'aimais - Armel Job



Claude Jansens, préparateur en pharmacie, a une vie bien réglée, de nature solitaire il est très attaché à sa tante Adrienne à laquelle il rend visite régulièrement. Celle-ci est veuve, elle a cinquante cinq ans, son charme, sa beauté fascinent Claude comme tous les hommes qui ont un jour croisé cette femme qui vit maintenant recluse dans une coquette villa à la sortie du village.
Adrienne, à travers les discutions qu'elle a avec son neveu, lui fait comprendre qu'elle souhaite lui confier un secret. Le jeune homme n'est pas enclin à entendre ses confidences. Quelque temps plus tard, lui rendant, visite il la trouve gisant morte sur le carrelage de sa cuisine. Accident? Meurtre? le permis d'inhumer est cependant délivré par le médecin sans que personne n'y trouve à redire.
https://fr.calameo.com/read/00091354431dd217726ddDès lors Claude n'a de cesse de savoir ce que sa tante voulait lui révéler. Cette quête va le mener sur les traces du passé d'Adrienne.
Le jeune homme chemine, de témoin en témoin, de rencontre en rencontre, afin de reconstituer la vie de cette femme aux multiples facettes. Peu à peu, le puzzle se met en place, d'une révélation à une autre, Claude arrivera à percer le mystère qui entoure cette tante pour laquelle il avait un grand attachement.

Sur un rythme de thriller, peu à peu le portrait d'Adrienne prend forme. Le lecteur découvre ainsi les méandres de l'existence de cette femme aussi séduisante, attachante que mystérieuse. Roman qui nous tient en haleine jusqu'au dénouement.


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

En son absence


mardi 6 mars 2018

Malika Halbaoui à la bib!


N'oubliez pas!

La conteuse Malika Halbaoui sera à la bibliothèque lundi prochain,
le 12 mars à 18h30! 




Venez l'écouter et récolter de belles histoires!

Entrée gratuite.
Durée: 3/4 d'heure environ.


Proverbe persan:
"Qui parle sème, qui écoute récolte."


En GROS CARACTERES



Présentation de l'éditeur :

"Au XVe siècle, pour enterrer son douloureux secret, Balbine de Joinville va lier son destin à celui des hospices de Beaune. Un drame réaliste et sensible mêlant la petite et la grande Histoire. Avec une préface signée Michel de Decker."


"Hôtel du Pont. Chambre 6. Des clients solitaires de passage en Provence que l’on ne reverra jamais plus. Presque dix ans plus tard, des lettres retrouvées signées d’un énigmatique employé dénoncent les crimes perpétrés par un couple d’aubergistes crapuleux.
D’après une histoire vraie. Une déclinaison de L’Auberge rouge sous le ciel de Provence."


Histoire d'une vie - Aharon Appelfeld




Aharon Appelfeld (1932-2018) fait état dans ce récit  autobiographique, à la fois de sa vie perturbée et mouvementée par une série d'événements bouleversants lors de la deuxième guerre mondiale, et d'un nouveau départ en Israël, une fois la guerre finie; là, il va faire face à des défis d'intégration. 
Tout d'abord il décrit avec un bégaiement soutenu, la seule langue qu'il détenait alors, son effroyable parcours de survie qu'il était contraint d'entreprendre si jeune, face à des dangers récurrents. Orphelin, il affronte tant bien que mal les péripéties qui mettent à rude épreuve son existence. 
Issu d'une famille juive intégrée à  la bourgeoisie ukrainienne qui ne manquait de rien, le jeune Aharon s'est retrouvé, au déclenchement de la  guerre, contraint de faire profil bas ou user de subterfuges pour assurer sa vie.
Deux mois de vagabondage à travers les forêts d'Ukraine, pendant lesquels il est plongé dans un silence de mort au point ou "le silence était maître puisque pendant la guerre on ne parlait pas".  Seules la malléabilité, l’ingénuité et la candeur garantissent son existence...
Après deux ans d'errance au risque et  périls de sa vie, il atterrit à Naples ou il fait l’amère expérience de s'initier volontairement à la prière, par quête  identitaire, via les méthodes rudes et très archaïques des religieux peu scrupuleux. Par la suite, il est recueilli par l'Alyat Hanoar, un organisme juif crée en Allemagne en 1932, qui organise le sauvetage des jeunes juifs persécutés en Europe vers la Palestine, particulièrement les jeunes orphelins par des bateaux pour la terre promise.
Le grand défi qu'il rencontre, en 1946 dès son arrivée en Palestine, est l'apprentissage difficile de l'hébreu, et faire la prière ce qui lui a valu un effort véritable, surtout que sa langue maternelle était l'allemand, la langue de l'oppresseur nazi. "Ma langue maternelle et ma mère ne faisait qu'un, avec l’extinction de la langue en moi je sentais que ma mère mourrait une seconde fois" son intégration est difficile dans sa nouvelle vie en Israël...

On ne sortira pas indemne de la lecture de ce livre époustouflant, une vraie leçon de vie.... 


Prix Médicis étranger 2004

_______________

Du même auteur, nous vous conseillons également:

Des Jours d'une stupéfiante clarté


Avec le corps qu'elle a... - Christine Orban



Gwendoline, 20 ans, est en vacances au bord de la mer avec sa mère et son beau-père. Mais celui-ci vient de l'insulter en lui lançant une phrase assassine.
http://fr.calameo.com/read/001918672e015edcbd3a4?volume=0&wmode=transparent&page=2Comme sa mère, elle se laisse dominer par cet homme tyrannique, qui lui impose ses faits et gestes, ses tenues, ses relations...
Jeune et vulnérable, elle va perdre l'estime d'elle-même et réalise qu'elle n'est qu'un "corps" qu'elle doit montrer, et qu'on photographie.
Il lui faudra de nombreuses années pour pouvoir commencer à réagir et surmonter ses humiliations et ses doutes.

L'auteure analyse finement et longuement ces blessures invisibles et morales.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

________________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Fringues
La Mélancolie du dimanche
Le Pays de l'absence
N'oublie pas d'être heureuse
Quel effet bizarre faites-vous sur mon coeur
Virginia et Vita


Dernières nouvelles du futur - Patrice Franceschi



https://liseuse-hachette.fr/file/46092?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[F001_couv]!/4[couv-0001]/1:0)Recueil de quatorze courtes nouvelles à lire dans l’ordre. Le thème commun concerne la société dans le futur : importance des réseaux sociaux, de la consommation, de la surveillance des êtres humains et par voie de conséquence perte de leur liberté. La planète est dans un état désastreux, mais l’homme cache les effets négatifs de ses interventions et les transforme en merveilles !!!! Certes, « le réseau Sénèque » veille, menace et agit, mais cela suffira-t-il ? 

Ces nouvelles sont originales et un peu loufoques. Si les situations sont lugubres et font peur car finalement proches de la réalité, l’auteur les décrit heureusement de façon comique ! Elles sont donc agréables à lire tout en nous faisant réfléchir.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!