Fermeture exceptionnelle de la Bibliothèque Municipale les LUNDIS 24 et 31 DECEMBRE.

mardi 26 juin 2018

NAP: Le kamishibaï


Lors des séances de l'atelier consacré au conte en mai et juin organisé par la bibliothèque pour les NAP (Nouvelles Activités Périscolaires), c'est cette fois le kamishibaï qui a été proposé par Ahmed aux enfants de l'école de La Guillaumée.


(Cliquez dans le cercle pour une vision pleine page!)



Nous vous proposons ce petit album à feuilleter pour mieux comprendre ce dont il s'agit et découvrir quelques moments partagés. 


Frissons...





Des nouveautés pour frissonner sous la chaleur de l'été!



Bitna, sous le ciel de Séoul - JMG Le Clézio




L’histoire nous permet de découvrir Séoul grâce au personnage principal, Bitna qui vient de la campagne et qui déambule par tous les moyens de transport dans la métropole sud-coréenne. Elle est étudiante et pour gagner de quoi se loger et manger, elle répond à l’annonce de Salomé qui est victime d’une maladie dégénérative incurable, en fauteuil roulant et condamnée à rester dans son appartement. Salomé souhaite qu’on lui raconte des histoires réelles ou non. Bitna est douée pour remplir cette mission ; elle invente des contes à partir des faits sordides décrits dans les journaux et aussi du « pansori », chant traditionnel déclamé depuis des siècles. 
Une amitié naît entre les deux héroïnes, même si elles se sont promis de ne pas parler d’elles. Bitna est consciente du pouvoir qu’elle exerce sur Salomé. L’auteur nous montre que les histoires, les mots permettent à Salomé d’oublier ses souffrances et sa tristesse d’être seule et lui redonnent de l’espoir. Elles nous racontent aussi les difficultés humaines de la population suite à la séparation de la Corée en deux pays depuis les années 50.

Roman composé d’histoires envoutantes ou de contes mièvres ? A vous de juger en vous laissant emporter par le style poétique du prix Nobel 2008!


Entretien :


________________

Plus d'une vingtaine d'ouvrages de Jean-Marie Le Clézio vous attendent à la bib! Parmi les plus récents:

Alma
Histoire du pied et autres fantaisies
Tempête


Soeurs - Bernard Minier



L’histoire se déroule sur deux périodes : En mai 1993, en bordure de Garonne, deux sœurs Alice et Ambre sont retrouvées mortes, attachées à deux troncs d’arbres et vêtues de robes de communiantes. Elles étaient fans de l’écrivain Erik Lang qui a publié un roman best-seller, « Communiante ». La PJ de Toulouse mène l’enquête avec un débutant, Martin Servaz qui ressemble plus à un étudiant qu’à un policier. Puis, février 2018, une femme est retrouvée morte en tenue de communiante, chez elle, par son mari qui n’est autre que l’écrivain Erik Lang. L’enquête est confiée de nouveau à Servaz... 

https://fr.calameo.com/read/002811131f94e4ce643ceCe livre se lit facilement malgré quelques allers-retours dans le passé de Servaz et des allusions aux enquêtes précédentes. Il nous permet de constater l’évolution de l’attitude de la police durant les interrogatoires et celle de Martin Servaz, jeune flic idéaliste à présent fatigué et usé. L’auteur, Bernard Minier se livre à une véritable critique des « fans » d’écrivains et à leur intrusion dans la vie des auteurs qu’ils prennent pour des amis personnels. C’est un thriller, au départ à l’intrigue simple sans grande analyse psychologique qui se conclue par des explications incroyables et peu réalistes, mais aussi des rebondissements dignes d’un vrai polar !

Roman policier pour l'été!


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!
_______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Glacé (primé au Festival Polar de Cognac)
Le Cercle
N'éteins pas la lumière
Nuit

mardi 19 juin 2018

Albums... Albums... Albums...




De nouveaux 
ALBUMS
sont arrivés!!!



ROMANS pour la JEUNESSE


Des nouveautés aussi dans nos rayons pour nos lecteurs ados...



Pensons aux vacances! :-)


Le baiser et la morsure - Yasmina Khadra


Présentation de l'éditeur :

"Yasmina Khadra avait déjà évoqué dans des livres son passé, notamment en 2001 dans L'Ecrivain ou l'année suivante dans L'imposture des mots (Julliard), mais ici pour la première fois il accepte de raconter les détails de ses origines, de son engagement dans l'armée et ce qu'il a vécu et vu des horreurs de cette guerre contre le terrorisme en Algérie.

Il se confie à Catherine Lalanne en 6 longs chapitres passionnants :
1. les origines de sa famille ; 2. son engagement dans l'armée et sa vocation d'écrivain ; 3. La compagnie des femmes ; 4. sa vision de l'islam ; 5. son appartenance double aux deux rives de la Méditerranée et 7. une lettre émouvante adressée aux enfants algériens et français.

Jamais Yasmina Khadra n'avait parlé et écrit aussi librement sur son rapport au féminin, à l'islam, ni n'avait directement évoqué la situation de la jeunesse algérienne et française."


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

A quoi rêvent les loups
Ce que le jour doit à la nuit
Cousine K
Dieu n'habite pas La Havane
L'Attentat
L'Ecrivain
L'Equation africaine
L'Olympe des Infortunes
La Dernière nuit du Raïs
La Rose de Blida
Les Agneaux du Seigneur
Les Anges meurent de nos blessures
Les Hirondelles de Kaboul
Les Sirènes de Bagdad
Qu'attendent les singes


D'abord, ils ont effacé notre nom - Habiburahman




Habiburahman, un enfant Rohingyas, comme tant d'autres, se trouve apatride dans son propre pays, à l'âge de trois ans, puisqu'en 1982 la junte militaire, issue de l'ethnie majoritaire bamar de religion bouddhiste, décide de priver du droit à la nationalité toutes les minorités musulmanes du pays et plus particulièrement les musulmans de la région de l'Arakan. 
"D'abord, ils ont effacé notre nom" coécrit avec Sophie Ansel, journaliste de profession, est un témoignage poignant de cet enfant qui ne comprend pas la raison de l'acharnement accru que subissent les siens, humiliations, extorsion, arrestations arbitraires, expropriations et extermination ethnique. Elève brillant, l'auteur va se heurter à la difficulté de poursuivre ses études sous son aspect kalar, ethnie persécutée: "Je suis devenu le "Bengali", l'étranger de mes voisins, un de ceux qui se produisent aussi vite que des lapins et menacent d'envahir le pays. on nous appelle les "kalars", terme péjoratif pour les ethnies à la peau foncée". Il se voit contraint de changer d'identité "Nyi Nyi" et de verser des pots de vin pour être admis à l'université de Sittwé. Poussé par son professeur, il va militer pour la LND, parti de l'opposition de Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix, comme chargé d'étude des Royingyas dans un espoir d'une Birmanie juste, diverse et unie. 
Dénoncé, il finit par fuir son pays natal et erre entre la Thaïlande et la Malaisie, dans des conditions terribles et implacables d'esclavage et de servitude. Après des années de galère, il réussit à rejoindre l'Australie, où il sera interné dans un centre de rétention. Il lui a fallu une grève de la faim pour dénoncer les conditions de détention de ces "Débris humains échoués sur les côtes, nous sommes  encore loin de retrouver notre dignité, et dans cette cage, nous perdons foi en la justice"....
Une fois libéré, il fait en sorte de porter devant les instances internationales la voix de son peuple qui fait face à un processus de purification ethnique et d'un déferlement de haine de la part des autorités birmanes envers les Rohingyas, qui sont contraints de se réfugier par masse au Bangladesh. 

Un témoignage très fort, à la fois cruel et émouvant, qui tire au clair le génocide actuel perpétré  envers la minorité Rohingyas permettant de faire la lumière sur la souffrance d'un peuple et sur son combat pour la survie...


Massif central - Christian Oster



Le récit débute à Paris. Maud a quitté Carl pour vivre avec Paul. L’entrée dans l’intrigue commence donc classiquement. Très vite, le lecteur comprend que Paul a quitté Maud. Plusieurs raisons l’y ont conduit, mais l’une d’entre elles est l’ombre grandissante de Carl sur leur couple.
Redevenu célibataire, Paul décide de s’éloigner de Paris à l’occasion d’un enterrement d’ami vers Limoges. L’atmosphère devient alors de plus en plus sombre. Au fil des pages, tantôt l’étau se resserre, tantôt il se desserre. Cette montée par palier de l’angoisse conduit rapidement le lecteur vers le dernier chapitre.

On peut regretter éventuellement de deviner trop rapidement le dénouement, ainsi que la construction un peu simpliste d’un autre personnage féminin (Hermione). Mais cela reste un petit roman à la lecture plaisante. La balade dans le Massif Central est ensoleillée.


______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Dans la cathédrale
L'Imprévu
Mon grand appartement
Une Femme de ménage


mardi 12 juin 2018

Nos deuxièmes GOURMANDISES: le 4 juillet!

Les Amis de la bibliothèque vous invitent à leurs deuxièmes Gourmandises!
Retenez bien la date!



Réservation obligatoire, dans la limite des places disponibles (cliquez sur l'image pour plus d'informations).

BD... BD... BD...



De nouvelles BD pour les jeunes...
de nouvelles séries pour les toujours jeunes, mais un peu moins! ;-)


(Cliquez sur l'image pour l'agrandir!)



La vie secrète des animaux - Peter Wohlleben


Présentation de l'éditeur :

"Les animaux ressentent-ils de l’injustice, de la compassion, du regret ou de la honte ? Peuvent-ils compter ou faire des projets ? Que signifie pour eux être apprivoisés ou domestiqués ? Que sait-on de leur sommeil, de la manière dont ils vieillissent ou de leur façon d’apprendre ?
Pour répondre à ces questions troublantes, le forestier Peter Wohlleben s’appuie sur son incroyable sens de l’observation et sur les dernières découvertes scientifiques.
Avec le même talent de pédagogue que dans La Vie secrète des arbres, il nous ouvre les portes d’un monde caché, celui de la vie intérieure des animaux, de leurs émotions et de leur ressenti : les coqs mentent, les biches connaissent le deuil, un hérisson peut être tourmenté par ses cauchemars, des cochons répondent à leur nom…
Ce récit buissonnier, nourri d’anecdotes étonnantes et de références savantes, est un appel vibrant au respect du monde animé qui nous entoure."


________________

Du même auteur, nous vous proposons également:

La Vie secrète des arbres


Marcher à Kerguelen - François Garde


Présentation de l'éditeur :

"Pendant vingt-cinq jours, dans la pluie, le vent et le froid, en l’absence de tout sentier, François Garde et ses compagnons ont réalisé la traversée intégrale de Kerguelen à pied en autonomie totale. Une aventure unique, tant sont rares les expéditions menées sur cette île déserte du sud de l’océan Indien aux confins des quarantièmes rugissants, une des plus inaccessibles du globe.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F376384.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfCette marche au milieu de paysages sublimes et inviolés, à laquelle l’auteur avait longtemps rêvé, l’a confronté quotidiennement à ses propres limites. Mais le poids du sac, les difficultés du terrain et du climat, les contraintes de l’itinérance, l’impossibilité de faire demi-tour n’empêchent pas l'esprit de vagabonder. Au fil des étapes, dans les traversées de rivières, au long des plages de sable noir, lors des bivouacs ou au passage des cols, le pas du marcheur entre en résonance avec le silence et le mystère de cette île et interroge le sens même de cette aventure."

CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

____________

Du même auteur, nous vous suggérons également:

Ce qu'il advint du sauvage blanc (Prix Goncourt du premier roman)

Une fille comme elle - Marc Levy



https://fr.calameo.com/read/000913544dab387152ff3?authid=Ke1Kvgl4t1JiNew York, sur la 5e Avenue, un petit immeuble qui a gardé un vieil ascenseur et surtout son liftier Deepok. Son neveu Sanji, Indien, vient retrouver Sam, un ami, pour affaires. Il loge chez son oncle Deepok et sa tante Lali. Il va vivre dans cet immeuble chic où les voisins se connaissent. Le liftier est le trait d'union de ses habitants.
Une idylle va se nouer entre Sanji et une habitante, Chloé.
Mais personne ne connait les raisons pour lesquelles Sanji est venu à New York.

C'est une comédie romantique pleine d'humanité, pétillante, qui se lit vite.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_____________

Plus d'une quinzaine d'ouvrages de Marc Levy sont à la bib... à vous de choisir!


Qui a tué mon père - Edouard Louis




Edouard Louis rend visite à son père qu'il n'a pas vu depuis longtemps. Il le trouve affaibli, diminué, souffrant d'une forme grave de diabète.
Il évoque la vie de cet homme auquel, selon lui, on a volé ses rêves et sa vie. Il le fait avec une certaine empathie et semble avoir évolué depuis son premier roman "En finir avec Eddy Bellegueule" où les relations avec sa famille étaient marquées par la révolte, voire la haine. Aucune vraie communication cependant avec le père, empêtré dans des clichés bien établis de virilité et de comportements dits masculins.
Deux mondes...
http://www.seuil.com/ouvrage/qui-a-tue-mon-pere-edouard-louis/9782021399431?reader=1#page/1/mode/2upSeul le fils s'exprime. Ses études le lui ont permis. Son père n'a pas eu cette chance. C'est la meilleure partie de ce très court roman.
Edouard Louis entreprend ensuite d'énumérer les différents présidents qui se sont succédé et qui, par leur politique, ont progressivement tué son père en lui volant sa vie.
J'ai trouvé cette attaque en règle trop systématique et cette accusation trop facile.

L'auteur n'a pas mis de point d'interrogation après le titre. Ce n'est pas une question, mais une affirmation, une certitude. La politique menée par les différents présidents est-elle entièrement responsable du sort des démunis? Cela me semble plus complexe.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

En finir avec Eddy Bellegueule
Histoire de la violence  (coup de coeur!)


mardi 5 juin 2018

Manga...





Les quatre volumes de GOLDORAK, 
version manga, 
sont à la bib!




Mille petits riens - Jodi Picoult




Ce second ouvrage de Jodi Picoult entraine son lecteur dans la même dynamique que le précédent (La Tristesse des éléphants). 
Pour ce nouvel opus autour de la descendance et de la question de la transmission, l’auteur entrecroise quatre portraits de femmes. La première est Ruth, et la véritable héroïne de l’histoire. Cette femme noire américaine d’une quarantaine d’année s’est battue toute sa vie pour faire oublier sa couleur de peau dans une société américaine raciste. Elle a ainsi fait le pari que son fils, Jefferson, brillant lycéen serait davantage reconnu pour ses qualités intellectuelles s’il grandissait dans un quartier conforme aux aspirations des blancs. Ce parti pris est l’opposé de celui de sa sœur Rachel, qui lutte contre toutes les formes de discrimination qu’elle subit.
La troisième femme est Brittany, jeune femme appartenant au suprématiste et sur le point d’accoucher. C’est à la maternité que va se nouer l’intrigue, puisqu’elle y rencontrera Ruth dont le métier est sage-femme.
https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330096656_extrait.pdfDe cette rencontre, va surgir l’apparition du quatrième portrait : Kennedy, une blanche qui se revendique non-raciste. Mais la rencontre avec Ruth va la conduire à se poser moult questions sur son positionnement et l’obliger à s’affermir dans ses convictions. 

Ce roman, assez conséquent, se lit avec facilité et a pour origine un fait divers. Les quatre femmes tendent à tour de rôle un miroir assez impitoyable d’une société américaine encore très ségrégationniste. La dynamique de l’intrigue emporte facilement le lecteur à travers les 500 pages. Si l’issue est assez attendue, l’on s’attache à ces femmes et on les suit dans leurs errements avec beaucoup d’intérêt.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

La Tristesse des éléphants


La vie parfaite - Silvia Avallone




L’histoire se déroule actuellement et en Italie, à Bologne, dans le quartier populaire de Labriola, avec ses grandes barres HLM (« I Lombrichi », les vers de terre). Le titre ironique évoque « la vie parfaite » dont les habitants rêvent. Deux histoires en fait analysent le thème de la maternité désirée ou non et nous amènent à nous interroger sur les raisons qui nous poussent à avoir des enfants.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F412549.js&oid=193&c=&m=&l=&r=&f=pdfC’est d’abord l’histoire d’Adèle, 17 ans, qui est enceinte. Manuel, le père, est en prison et Adèle ne veut pas reproduire le schéma de vie de sa mère qui doit habiter dans la cité… C’est aussi l’histoire d’un couple, Dora et Fabio, habitant le centre de Bologne qui tente désespérément d’avoir un enfant depuis cinq ans… 
C’est un roman choral très réaliste : les deux héroïnes à forte personnalité, Adèle et Dora, sont entourées par de nombreux personnages : pères maltraitants ou toxiques, mères seules et souvent dépassées mais aussi enfants sauvés parfois par les études, la littérature… ou tentés par la vente de stupéfiants… Zéno, le voisin d’Adèle est un bel exemple de personnage. 
L’auteur sait décrire leurs fortes émotions et le combat qu’ils doivent mener pour lutter contre les difficultés de la vie. Malgré quelques longueurs, ce roman émouvant mais pas triste, décrit la misère affective de la société avec psychologie et humanité.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!


La femme à la fenêtre - A. J. Finn




Dans une ambiance très hitchcockienne, le lecteur regarde lui aussi à travers la fenêtre de la maison d’Anna. 
http://fr.calameo.com/read/0042455502554d1f51c2dCette jeune femme bien que dotée d’un enfant et d’un mari, vit seule dans sa maison et souffre d’agoraphobie aigüe. Ce malaise psychologique la cantonne donc chez elle. L’héroïne ne sort que par des sites sur internet ou par son appareil photo en observant chez les voisins. Les pages défilent et la quantité de personnages s’accroit.
Persuadée un soir, d’avoir été témoin d’un meurtre, elle va mener l’enquête, pas tant pour trouver le coupable que pour prouver aux autres que son esprit est demeuré sensé, malgré les médicaments et l’alcool.

C’est un premier thriller qui reprend habilement les canons du genre. Le lecteur est tenu en haleine, et même lorsqu’on pense avoir résolu l’énigme, la curiosité l’emporte pour comprendre comment l’auteur va mener l’intrigue à son terme. 
Une lecture sympathique pour débuter l’été : à engloutir sans se poser de question.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!
 

Le chagrin d'aimer - Geneviève Brisac


Prenant conscience qu'elle n'a ni compris, ni vraiment connu sa mère, Geneviève Brisac part à sa recherche à travers son passé et son histoire. En très courts chapitres, elle évoque cette femme brillante et fantasque qui rêve sa vie, joue, écrit, séduit. Combien de fois ne met-elle pas sa fille dans la gêne par ses comportements excentriques, sa manie de partir sans payer, son habitude d'appeler les gendarmes "mon chou" ou "mon lapin", ses jugements sans appel, stigmatisant les bébés "ces cons" les enfants "ennuyeux, stupides, capricieux, encombrants" tout autant que les vieillards "stupides" également, que les femmes de son âge "des putes et des idiotes", "sale engeance"?
Elle n'a jamais laissé à sa fille la place d'exister, lui volant sans cesse la priorité et l'admiration d'autrui. La scène où elle se substitue à elle lors d'un atelier d'écriture est caractéristique de son comportement égoïste, nombriliste.
https://liseuse-hachette.fr/file/48463?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[F001_couv]!/4[couv-0001]/1:0) 
Ce livre exprime un manque profond, celui de l'amour maternel. Jamais une caresse, un compliment, un mot valorisant pour sa fille qu'elle traite aimablement de "petite oie sentimentale"! L'écriture peut-elle réellement cicatriser une telle blessure?
Geneviève Brisac dresse de sa mère un portrait lucide et acerbe. Souvent exaspérée par ses outrances, par ses jugements au scalpel, elle essaie de la comprendre, mais je n'ai pas l'impression qu'elle y était parvenue. Cette mère reste une étrangère pour sa fille et pour le lecteur. Ces courts chapitres ne permettent pas de s'attacher à cette femme bien trop préoccupée d'elle-même pour être sympathique.
Peut-être aussi que j'éprouve une certaine lassitude face à tous les ouvrages (thérapies?) où l'auteur tente de partir à la recherche de son père ou de sa mère...


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR QUELQUES PAGES!

__________________

 Du même auteur, nous vous suggérons:

Petite (Roman junior)
Vie de ma voisine
Week-end de chasse à la mère