Fermeture exceptionnelle de la Bibliothèque Municipale les LUNDIS 24 et 31 DECEMBRE.

mardi 27 février 2018

La TOSCANE, c'est ce jeudi!


N'oubliez pas le rendez-vous de ce jeudi!



 (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Pour plus de détails, cliquez ICI!


Une conteuse à la bib, le 12 mars!





Retenez bien la date: le lundi 12 mars!

C'est gratuit et ouvert à tous!

Venez nombreux!







NAP: Les jeux de chiffres


Pour la période janvier / février 2018, des séances de NAP ont été proposées par la bibliothèque aux élèves de l’école maternelle La Guillaumée. Elles consistaient à des jeux de chiffres autour du jeu « cache-cache des chiffres », jeu de symétries et de figures à l’aide de chiffres cartonnés, tout en incitant les enfants à faire preuve d’imagination et de créativité.







Cliquez ci-dessus pour voir quelques réalisations des enfants en tournant les pages de notre album-photo!


Des jours d’une stupéfiante clarté - Aharon Appelfeld




Ce récit est très étonnant pour un lecteur actuel.
Le narrateur, un certain Théo Kornfeld, est un jeune homme rescapé d’un camp de concentration à la fin de la seconde guerre mondiale. Son problème majeur n’est donc pas sa survie durant les mois sinistres passés entre les mains des nazis, mais celui du retour. Il entame une longue marche pour regagner sa demeure familiale. Sur sa route, il croise d’autres humains tout aussi fantomatiques que lui. Tous entretiennent avec le retour un rapport très complexe, et pas seulement en raison de leur état physique. La prononciation de mots résonne de la souffrance endurée : les uns ont perdu le pouvoir de la langue, les autres s’y refusent ; d’autres encore l’utilisent pour une forme de justice. Tous incarnent l’immense solitude de ces êtres rescapés de l’innommable qui doivent entamer un long processus de retour vers une autre forme de néant, puisque tous les univers physiques, affectifs et psychologique ont été pulvérisés par l’horreur hitlérienne.
Et si ce « roman » surprend, c’est parce que nous sommes peu habitués à lire ce qui se passe après la libération des camps pour ceux qui en reviennent. La forme romanesque permet à son auteur d’interroger autrement l’impuissance de la langue et le silence choisis par certains survivants.

Conseil de lecture : A lire, après avoir lu La disparition de Josef Mengele. Ainsi, Olivier Guez et Aharon Appelfeld donnent à entendre les deux versants opposés de ceux qui ont vécu dans les camps. Pourtant, entre le bourreau et la victime, la fin de la guerre apporte un même questionnement : quelle reconstruction familiale ? Quel rapport à autrui et à la solitude ?
Deux livres indispensables pour que jamais les générations suivantes n’oublient.


_____________


La Disparition de Josef Mengele (Prix Renaudot 2017) est aussi à la bib, bien sûr!


Quelle n'est pas ma joie - Jens Christian Grondahl



L’histoire : Ellinor, 70 ans, vient de perdre son mari Georg. Elle raconte sa vie à Anna, sa meilleure amie, qui était la première femme de Georg… et qui est décédée depuis longtemps ! 
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F377362.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdf 
Jens Christian Grondahl emploie une forme de style particulière en utilisant le « tu » ; le roman est très vivant et se lit avec intérêt car l’auteur intègre à ses souvenirs les dialogues entre les différents personnages qui entourent Ellinor et ses réactions. Les situations, vécues dans le passé et actuellement, sont analysées avec finesse et psychologie. C’est une véritable confession avec des moments intimes, des regrets et de fortes émotions. Le lecteur est emporté par l’écriture nostalgique, mais pas triste de ce grand écrivain danois.

Bon roman (inhabituellement trop court).


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR UN EXTRAIT!

_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Bruits du coeur
Les Mains rouges
Les Portes de fer
Quatre jours en mars
Sous un autre jour


Entrez dans la danse - Jean Teulé




Strasbourg en l'an 1518. Enneline, une jeune femme, son nourrisson dans les bras se dirige vers la rivière. Arrivée à la hauteur de la passerelle qui enjambe celle-ci, elle jette le bébé dans les eaux saumâtres, nauséabondes, chargées de tous les détritus de la ville. Dans ce contexte de pauvreté, de famine, les familles ne peuvent plus subvenir aux besoins des enfants, certaines en sont réduites au cannibalisme. Pauvreté, épidémies multiples conduisent à des comportements extrêmes. Une femme se met à danser sans pouvoir s'arrêter, elle est imitée par des dizaines, des centaines, puis des milliers d'habitants. Transe, délire collectif? les danseurs vont jusqu'à l'épuisement, voire la mort.
Épidémie, envoûtement, signe de Dieu, les autorités locales essaient de trouver une explication.
https://fr.calameo.com/read/000913544ca92be003bd7Chacun y va de sa vérité, palabres entre médecins, affrontement entre le maire laïque de la ville et ecclésiastiques dont le tout puissant seigneur évêque qui continue à s'enrichir...

Descriptions crues, scènes poignantes de la rue. Récit parfois dérangeant qui s'appuie cependant sur des réalités historiques.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_______________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Charly 9
Fleur de tonnerre
Héloïse, ouille !
Je, François Villon
Le Magasin des suicides (livre et DVD)
Le Montespan (livre et texte lu)
Mangez-le si vous voulez


Le poids de la neige - Christian Guay-Poliquin


Présentation de l'éditeur :

"À la suite d’un accident, un homme se retrouve piégé dans un village enseveli sous la neige et coupé du monde par une panne d’électricité. Il est confié à Matthias, un vieillard qui accepte de le soigner en échange de bois, de vivres et, surtout, d’une place dans le convoi qui partira pour la ville au printemps, seule échappatoire.
Dans la véranda d’une maison où se croisent les courants d’air et de rares visiteurs, les deux hommes se retrouvent prisonniers de l’hiver et de leur rude face-à-face.
Cernés par une nature hostile et sublime, soumis aux rumeurs et aux passions qui secouent le village, ils tissent des liens complexes, oscillant entre méfiance, nécessité et entraide.
Alors que les centimètres de neige s’accumulent, tiendront-ils le coup face aux menaces extérieures et aux écueils intimes ?"


Notre avis


Ce roman met en évidence la chaleur humaine.
Phrases courtes, incisives.
C'est un huis clos psychologique dans un style sobre et efficace.


Prix France-Québec.


mardi 20 février 2018

Primés à Angoulême...


Albums primés à Angoulême et dans nos bacs en nouveautés dans le secteur adulte!


(Cliquer pour agrandir)


Prix René Goscinny 2018: Opération Copperhead de Jean Harambat.
Prix du meilleur album: La saga de Grimr de Jérémie Moreau.
Prix du public: Dans la combi de Thomas Pasquet de Marion Montaigne.


4 3 2 1 - Paul Auster


              !!!   COUP  DE COEUR  !!! 


4 3 2 1  est un très grand roman, par sa longueur (1016 pages), son poids (presque 1,2 kg!), la richesse de son contenu et la complexité de sa structure narrative.
Inaugurant un mode inédit de narration, l'auteur imagine pour son héros, Archie Ferguson, petit-fils d'un immigré juif russe, 4 variations possibles de son destin résultant de 4 déclinaisons du destin de son père, elles-mêmes déterminées par le hasard des circonstances.
Faisant fi de la chronologie et de la lisibilité de l'intrigue, il entremêle ces destinées différentes et entraîne le lecteur dans un jeu de piste époustouflant. On suit Ferguson de sa naissance à l'âge de 23 ans. Parfois, on s'y perd un peu sans que cela nuise à l'intérêt du livre.

Ferguson ressemble étrangement à Paul Auster, à ce qu'il est, à ce qu'il aurait aimé être, à ce qu'il aurait pu devenir si... Le rôle du hasard qui décide de nous et de notre vie est omniprésent dans le roman comme dans l'oeuvre de Paul Auster. Comme son créateur, Ferguson est né en 1947 à Newark de parents juifs, il est passionné de baseball, il quitte la banlieue pour New York qui le fascine, il séjourne à Paris, aime la France et sa littérature, il échappe à la guerre du Vietnam, fait ses études à l'université de Columbia, devient écrivain.

Ce roman protéiforme analyse avec justesse la mentalité et les préoccupations d'un enfant puis d'un adolescent, les rapports à la famille, au père surtout, les amis, les années d'études, les relations avec les filles, l'obsession du sexe, l'errance entre homo et hétérosexualité.
https://www.actes-sud.fr/sites/default/files/9782330090517_extrait.pdfLe livre propose aussi une fresque de l'Amérique, particulièrement de New York dans les années 60: la vie dans les universités et les campus (alcool - drogue - sexe), les révoltes étudiantes, les manifestations raciales, les défilés contre la guerre du Vietnam, la certitude que l'Amérique traverse une crise.
Dans les 4 déclinaisons de son destin, Ferguson écrit: articles de journaux, poèmes, romans, traductions de poètes français. Et voici le lecteur plongé dans le monde de l'édition, confronté aux affres de la création et de l'écriture. Ferguson est boulimique de lecture et passionné de cinéma. Tout un pan de la production littéraire et cinématographique de l'époque revit et on retrouve avec bonheur l'évocation d'oeuvres mythiques.

Malgré sa longueur et ses méandres, j'ai reposé ce livre avec un certain regret. On s'attache à Ferguson et à ses destinées démultipliées. On est fasciné par l'originalité et la densité de l'oeuvre. Et on retrouve avec plaisir les thèmes favoris de Paul Auster (le hasard, les rapports au père, la quête de l'identité...) et on est enchanté par son art de raconter des histoires et de faire vivre une multitude de personnages.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!


________________

De Paul Auster, nous vous proposons également:

Brooklyn follies
Chronique d'hiver
Dans le scriptorium
Invisible
La Musique du hasard
Le Carnet rouge
Le Diable par la queue
Le Livre des illusions
Le Voyage d'Anna Blume
Léviathan
Mr Vertigo
Seul dans le noir
Sunset Park


La Tresse - Laetitia Colombani



https://liseuse-hachette.fr/file/39913?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[html-cover-page]!/4/1:0)L’histoire : Trois femmes de continents différents ne se connaîtront jamais et sont pourtant liées d’une certaine façon par les cheveux, mais surtout par leur attitude pour choisir leur destin malgré les difficultés sociales qu’elles devront affronter. Trois récits de vie contemporaine alternent en fonction du pays. On découvre Smita, une mère Intouchable et sa fille Lalita qui veut apprendre à lire en Inde. Puis, en Sicile, à Palerme, Giulia qui gère l’atelier de « vraies » perruques de son père lorsqu’il est victime d’un accident. Enfin, à Montréal, l’avocate Sarah se bat pour obtenir une promotion malgré sa maladie.  

Ces portraits montrent le courage de femmes battantes pour prendre leur vie en main afin d’être libres dans des pays au niveau de développement très différent. Les personnages sont attachants et le lecteur est touché par leur dynamisme et leur volonté. C’est un premier roman bien structuré et bien documenté aussi bien sur les pays et leurs mentalités que sur le commerce mondialisé du cheveu. Ce n’est pas un roman féministe pour autant.
Roman qui donne de la force et de l’espoir !


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR DECOUVRIR QUELQUES PAGES!

Les rêveurs - Isabelle Carré




Une jeunesse aussi cabossée dans une famille aussi atypique, ne semblerait exister que dans l'imagination d'un romancier, et pourtant, c'est sa propre existence qu'évoque l'auteur!
Mère enceinte, sans mari, contrainte à la clandestinité, instable, dépressive, rêvant d'une autre vie, épousant un homme qui se révèlera homosexuel après lui avoir fait deux enfants et qui partira mener une vie cahotique. Je laisse au lecteur les surprises découvertes au fil des pages dans la narration de cette famille "pas comme les autres".
https://liseuse-hachette.fr/file/45705?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[html-cover-page]!/4/1:0)Comment se construire dans un tel contexte? Combien de blessures, de fêlures cache le sourire d'Isabelle Carré?
Elle aime sa mère et son père, ne condamne pas leurs vies déjantées mais souffre de ne pas connaître plus de stabilité.
Il y a des moments de bonheur mais tellement de doutes, d'angoisse pour l'enfant puis l'adolescente fragilisée, sujette aux cauchemars, aux peurs, à la difficulté de trouver son équilibre jusqu'à ce que le métier d'actrice lui offre une issue: aller à la rencontre des autres.

Une écriture sensible, à fleur de peau et d'émotion. Un premier roman et une jolie découverte pour le lecteur.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

__________________

Vous pourrez trouver à la bib, les DVD des films suivants dans lesquels Isabelle Carré est interprète:

Les Emotifs Anonymes
Marie Heurtin
Cliente
Se souvenir des belles choses


mardi 13 février 2018

"Voyage à la rencontre de l'art": le 1er mars!


LA TOSCANE: 
Voyage à la rencontre de l'ART
un diaporama de Jacques LOUGE



le 1er MARS 2018 à 20h 30
au Centre Culturel



"Les Amis de la bibliothèque" vous invite à un voyage à la rencontre de l'art. C'est ainsi que l'on peut résumer un séjour dans les grandes villes de Toscane : Florence, Pise, Sienne et la bourgade de San Gemignano. 
Une place de Florence ou de Sienne, un peu d'imagination... une calèche qui passe, le bruit des sabots qui résonne sur les antiques pavés et l'on se sent transporté dans cette Renaissance italienne qui vit fleurir toute une pléiade de créateurs : architectes, peintres, sculpteurs, sollicités par les riches familles toscanes.

Durée: 1h30
Entrée libre.

La vie secrète des arbres - Peter Wohlleben




La Vie secrète des arbres de Peter Wohlleben est un défi de lecture : 250 pages d'édition serrée sans illustration, une information par page, et plus souvent plusieurs par paragraphe. 
Alors on oublie les redondances, les accumulations, les maladresses et la quasi impossibilité d'une lecture transversale car les sources bibliographiques sont en allemand et en anglais. Et on apprend entre autres que les arbres sentent, ressentent, ont une vie propre et sociale. Ils communiquent tactilement, chimiquement, électriquement, par ultra-sons, et avec l'aide d'alliés souterrains, les champignons. Une cuillère à café d'humus renferme un kilomètre de leurs filaments. En sous-sol, la forêt naturelle est une gigantesque toile web que la sylviculture menace de rendre muette.
On comprend pourquoi le feuillage flamboie à l’automne et comment les arbres différencient les saisons sans confondre un refroidissement temporaire avec l'arrivée de l'hiver. Ils se basent sur  le nombre d’heures d'ensoleillement, la hausse et la diminution des températures. 
Les arbres comptent et additionnent, donc ils mémorisent... Où se trouve leur mémoire, dans leur tronc ? Leurs racines ?
C'est une des multiples questions de ce documentaire. 
Il faudra user plusieurs vies de chercheurs pour obtenir peut-être des réponses. Les arbres prennent leur temps. Certains ont plus de mille ans.
Les vérités de ce livre sont plus subversives qu'une fiction.



Retour à Séfarad - Pierre Assouline


Présentation de l'éditeur :

"«Il y a deux ans, Sa Majesté Felipe VI m’a dit : "Comme vous nous avez manqué!" En fait, il s’adressait à l’ensemble des séfarades à travers le monde, ces descendants des Juifs expulsés d’Espagne en 1492. À l’occasion d’une nouvelle loi nous accordant la citoyenneté, le roi d’Espagne nous offrait de revenir au pays.
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F338878.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfSur le moment, je l’avoue, j’ai un peu hésité. Cinq siècles après, tout de même... Puis j’ai pris pour moi cet appel historique.
J’ai déposé un dossier et, sans attendre ma naturalisation, je suis parti en Espagne, le pays du Quichotte et d’Almodóvar, de Goya et du Real Madrid, de l’Inquisition et de la post-Movida, celle qui explore son passé et celle qui le refoule. Je suis allé à la rencontre des gens, des écrivains, des poètes, des professeurs mais aussi de l’homme de la rue. Pendant ce temps dans les bureaux des administrations, mon dossier rencontrait quantité d’obstacles imprévus…»
Pierre Assouline

Retour à Séfarad est un palpitant roman d’aventures à travers un des plus attachants pays d'Europe. Et, en filigrane, une réflexion sur l’identité."


Notre avis



CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

______________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Albert Londres : Vie et mort d'un grand reporter 1884 - 1932
Double vie
Etat limite Gaston Gallimard : Un demi-siècle d'édition française
Golem
L'Homme de l'art : D.-H. Kahnweiler (1884 - 1979)
La Cliente  
Le Dernier des Camondo  
Le Portrait
Les Invités Lutetia  
Sigmaringen  
Simenon  
Une Eminence grise : Jean Jardin (1904 - 1976)
Une Question d'orgueil  
Vies de Job

Où les eaux se partagent - Dominique Fernandez



A la fin des années 60, Lucien et sa compagne Maria arrivent à Marzapuelo, village perdu de l'extrême Sud sicilien pour y passer des vacances. Il est Français, artiste peintre en veine d'inspiration. Elle est fille d'un banquier piémontais et d'une comtesse florentine. Il s'épanouit dans le Sud. Elle n'y est jamais venue et ne jure que par les vertus de l'Italie du Nord (éternelle opposition chère à l'auteur).
Il va acheter et aménager une vieille demeure "la casina" située sur un terrain aride et rocailleux dominant l'endroit où la mer Tyrrhénienne se sépare de la mer Ionienne (d'où le titre symbolique du roman). Au fil des années, lors des vacances dans "la casina", le couple va se désunir. Lucien est subjugué par ce décor âpre et sauvage, il a de l'empathie pour ces villageois ancrés dans leurs traditions ancestrales et leurs superstitions, il aime les rencontrer et les écouter. Maria ridiculise ces habitants empêtrés dans leurs coutumes, leurs croyances, leur machisme. Elle ne supporte plus le regard que les hommes frustrés portent sur elle, pas plus qu'elle ne supporte le regard de Lucien sur le corps des ados siciliens. Des soupçons naissent qui minent le couple et ce sera la séparation.

Plus que l'histoire de cet amour qui se délite progressivement, j'ai apprécié les descriptions de cette terre ingrate et attachante à la fois et les portraits pleins de pittoresque et d'humour des autochtones.
Très belles pages nostalgiques, à la fin du roman, quand Lucien revient seul une dernière fois à "la casina" abandonnée, pillée, à moitié en ruine et s'interroge sur ce qui lie si fortement à cette terre.
Au plaisir du dépaysement en Sicile, s'ajoute celui d'une prose limpide et poétique parsemée d'expressions et de mots italiens aux sonorités chantantes.


_____________

Du même auteur, nous vous proposons également:

Dans la main de l'ange
Jérémie ! Jérémie !
L'Or des tropiques : Promenades dans le Portugal et le Brésil baroques  
La Course à l'abîme
La Gloire du paria
La Perle et le croissant : L'Epoque baroque de Naples à Saint-Pétersbourg
Le Voyage d'Italie : Ditionnaire amoureux
On a sauvé le monde
Place Rouge
Ramon
Tribunal d'honneur


La mise à nu - Jean-Philippe Blondel



Louis Claret, professeur d'anglais en lycée, retrouve, lors du vernissage d'une exposition, un ancien élève, Alexandre, devenu peintre. Cette rencontre fait surgir bien des souvenirs de part et d'autre. En alternance, nous découvrons le passé et le présent de chacun des deux personnages.
Alexandre (rejeté et méprisé au temps du lycée) fait le projet de peindre son professeur, qui acceptera finalement de poser pour lui.
Il veut faire trois portraits.
http://www.buchetchastel.fr/data/extrait/9782283030226.pdfSa peinture est violente et colorée. 
Ces scènes de pose seront des occasions de se retrouver, de discuter et de comprendre des faits ou des attitudes des années de lycée.

Le livre met à nu leurs relations complexes, compte tenu de ce qu'ils sont devenus mais aussi de ce qu'ils étaient.
L'auteur aborde ici de nombreux thèmes, de mal-être des adolescents aux interrogations du vieillissement.
Roman émouvant.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

_____________

Du même auteur, nous avons également:

Blog (Roman Junior)
La Coloc
Mariages de saison
Un hiver à Paris
Un Minuscule inventaire


mardi 6 février 2018

La Scandinavie, c'est ce jeudi!


Deux horaires vous sont proposés.
Profitez-en! 



Plus de détails ICI!


L'amie prodigieuse 4 : L'enfant perdue - Elena Ferrante


              !!!   COUP  DE  COEUR  !!! 


C’est la fin très attendue de la saga romanesque italienne qui raconte cinquante ans d’amitié entre Elena et Lila. C’est aussi le récit autobiographique de la jeunesse de l'auteur, Elena Ferrante.
Dans les tomes précédents, l’action se déroulait à Naples, à la fin des années 50. Lena et Lila, toutes deux excellentes élèves, à la fois amies et rivales, voient leurs destins diverger: Lila travaillera à la cordonnerie familiale tandis que Lena, remarquée par son institutrice, poursuivra des études qui la laisseront pourtant insatisfaite et en décalage avec ses amis d'enfance…
https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F286447.js&oid=3&c=&m=&l=&r=&f=pdfLe tome 4 se compose deux parties : la première s’intitule « L’enfant perdue » : Elena et Lila sont enceintes en même temps et deviennent très proches. Le titre intrigue et le lecteur est maintenu sous pression. Quelle enfant sera « perdue » ? quel est le sens du mot « perdue » ? La deuxième partie raconte la vie de ces deux femmes suite à ce triste évènement.

Le lecteur retrouve tous les personnages des tomes précédents et découvre l’évolution de leur vie en particulier à Naples à travers celle de la société italienne. Ce roman est passionnant et plein de rebondissements. Pas de tome 5, quel dommage !!!!
Eternel coup de cœur !


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT !

____________

Nous avons également à la bib:

L'Amie prodigieuse : Enfance, adolescence
L'Amie prodigieuse II : Le Nouveau nom
L'Amie prodigieuse III : Celle qui fuit et celle qui reste 


Les Loyautés - Delphine de Vigan



Delphine de Vigan, dans la première page, définit "les loyautés": ce sont les fidélités ou promesses faites à nous-mêmes, au cours de l'enfance... qui permettent de résister ou de s'enfoncer.

Dans ce roman choral nous rencontrons quatre personnages principaux. 
- Théo, collégien de 12 ans, parents divorcés, vit en garde alternée, et dans deux mondes différents, sa mère pleine de haine et son père dépressif.
- Mathis, l'ami inséparable de Théo avec qui il boit de l'alcool en cachette.
http://liseuse-hachette.fr/file/46098?fullscreen=1#epubcfi(/6/2[html-cover-page]!/4/1:0)- Cécile, sa mère, qui n'approuve pas cette relation, vit une situation difficile avec son mari.
- Hélène, professeur des deux garçons, s'inquiète du comportement de Théo et se remémore son passé d'enfant battue. Elle s'implique et cherche avec obstination ce qui ne va pas chez ce garçon et reste "loyale" à ses convictions.

Tous ces personnages blessés par la vie, sont humains et touchants.
Ce roman, profond, aborde de nombreux thèmes avec délicatesse: la maltraitance, l'amour maternel, l'éducation, le couple, l'amitié.
Ecriture simple et fluide.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR FEUILLETER QUELQUES PAGES!

__________________

Du même auteur, nous vous proposons également:

D'après une histoire vraie
Les Heures souterraines
No et moi
Rien ne s'oppose à la nuit


Chanson de la ville silencieuse - Olivier Adam



L’histoire d’une disparition et d’une quête : la narratrice, une jeune femme discrète, qui n’a pas de prénom et qui a grandi à l’ombre d’un père, rock star véritable légende qui s’est retiré en pleine gloire pour de multiples raisons. Elle doit assumer cet héritage et s’assumer elle-même. Son père a disparu sans laisser de traces ; on ne retrouve pas son corps. Elle le recherche car il aurait été vu en train de jouer à la guitare et de chanter… à Lisbonne. Elle raconte sa jeunesse dans ce milieu très particulier à travers ses recherches.

https://flipbook.cantook.net/?d=%2F%2Fwww.edenlivres.fr%2Fflipbook%2Fpublications%2F313804.js&oid=6&c=&m=&l=&r=&f=pdfL’auteur s’est inspiré de chanteurs sulfureux, un rocker qui aime la scène comme Johnny, mais aussi Nino Ferrer (qui s’est suicidé à 60 ans dans un champ de blé après s’être retiré en critiquant l’industrie du disque et les médias…), Etienne Daho… et s’est nourri de conversations avec des chanteurs (auteurs, compositeurs) qu’il a eu la chance de croiser. Le titre du livre est d’ailleurs celui d’une musique.
C’est un roman sur l’amour d’une fille pour son père perdu et sur la difficulté à exister à côté de la passion. Ce n’est pas un livre triste ! Le lecteur est emporté par le style parfois « musical ».

Beau roman.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE QUELQUES PAGES!

_____________

Du même auteur, nous vous proposons également à la bib:

A l'abri de rien
Comme les doigts de la main
Des vents contraires
La Renverse
Le Coeur régulier
Les Lisières
Peine perdue


Couleurs de l'incendie - Pierre Lemaitre



Ce livre est le second tome d’une trilogie entamée avec « Au revoir là-haut » qui a obtenu le prix Goncourt en 2013 et a été porté au cinéma avec succès par Albert Dupontel. Il peut se lire sans connaître le tome 1 mais ce serait bien dommage !

http://fr.calameo.com/read/0019186724aed90d68137?volume=0&wmode=transparent&page=2L’histoire : Elle débute, en février 2017, avec les obsèques du patriarche de la famille Péricourt, Marcel, banquier. Sa fille, Madeleine, divorcée d’Henri, incarcéré pour fraudes, élève leur fils de 7 ans, Paul. Elle hérite de la fortune paternelle et sera trahie par ses proches, le fondé de pouvoir, Gustave, la dame de compagnie, Léonce, et le précepteur et amant, André. Déclassée socialement mais très digne, elle va se venger. Comment ? Parviendra-t-elle à lutter contre les mensonges et trahisons de son entourage ?
Dès le 1er chapitre, un drame va surprendre le lecteur qui sera tenu en haleine tout au long de cette histoire comme dans un téléfilm à suspense. Pierre Lemaitre réussit à bien dépeindre l’histoire des années trente, les problèmes boursiers qui accompagnent le développement du capitalisme, la montée du fascisme et la vague nazie qui submerge l’Europe (le titre vient de là). Il rend attachants ses personnages qu’il décrit avec un certain humour : Paul, l’enfant d’une grande maturité qui devient l’ami d’une grande cantatrice, ses gouvernantes, Léonce et Vladi et surtout l’héroïne, Madeleine qui se bat pour se venger. Toutefois, certains personnages sont parfois caricaturaux et peu crédibles. 

Roman facile à lire et plein de rebondissements.


CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE POUR LIRE UN EXTRAIT!

_________________

Du même auteur, vous trouverez également à la bib:

Alex
Au revoir là-haut  (Prix Goncourt)
Trois jours et une vie